Bientôt, la fin du temps partiel…

 

Le 26 septembre Juliette aura 3 ans.  Et pour moi ça veut dire la fin de mon temps partiel à 50%.

En effet, la ville ou je travaille n’accepte plus les temps partiels quand ils ne sont plus de plein droit c’est à dire dès que nos enfants ont atteind leur 3 ans.

Cette reprise à plein temps je la redoute beaucoup autant pour eux que pour moi.

Il est pour moi horrible ou inconcevable de ne plus pouvoir s’occuper de ces enfants au moins une journée dans la semaine en dehors du week-end (chose normale) si bien sur, on en fait le choix.

Cela veut dire énormément de choses pour moi dont:

Ne plus accompagner Noah et donc Juliette à l’école le matin ni les chercher le soir, ils devront prendre le bus matin et soir

Ne plus lui dire  » je viens te chercher à l’école ce midi » et voir son grand sourire

Ne plus préparer leur plat adoré purée maison, jambon mixé et entendre « c’est bon maman »

Ne plus goûter ensemble

Ne plus prendre le temps (disons prendre moins de temps) de jouer, faire un tour de vélo ou un tour au parc

Laisser Juliette à l’école toute la journée 

Les laisser chez la nounou tous les jours

Les voir moins jouer ensemble et rire

Ne plus mettre Juliette dans son petit lit douillet et la bisouter pour sa sieste

Laisser les autres gérer mes enfants alors que j’aimerais encore le faire

Ne pas voir mon Noah et ma Juliette s’éloigner dans la cour

Toutes ces choses que je partageais avec eux …

Je pense avoir déjà fait un peu de chemin car depuis le début de l’année je m’y prépare doucement. Je ne suis pas la seule. Pleins de mamans travaillent à temps pleins et aimerait s’occuper de leurs choux.

Alors je ne me plainds pas j’ai seulement une grosse boule dans mon coeur de maman.

D’ailleurs je trouve que ces temps partiels ou pour certains ces temps de repos, ne sont pas bien vu.

J’ai essayé pendant mon mi temps de faire avec eux toutes sorte de choses ou de découvertes. Limitant la télévision, les jeux vidéo ( ils en n’ont pas à la maison mais c’est sans compter les petits voisins qui eux ont le droit de jouer à des trucs en dehors de leur age) privilégiant la danse/gym, la musique, les activités manuelles, les jeux en extérieur ou les ballades aux grands airs et le jardinage. Il y a eu aussi l’ennuie certains jours ou il ne voulaient pas.

Je dis privilégiant car oui il y a eu des dessins animés mais cet article est en aucun cas donneur de leçon chacun fait comme il peut et que rien n’est figé.

Je voulais qu’ils puissent explorer, s’exprimer et faire les choses à leur rythme.

A la fin de la journée ou même en milieu de journée il y a eu des coups de fatigue d’avoir voulu me surpassé pour eux et une maison en bordel. Mais voila ce fut un plaisir. 

Je ne leur ai pas encore expliqué ce qu’il va se passer c’est encore trop tôt mais promis j’essayerais de ne pas pleurer…

Je recommencerais, sans hésitation, si je le pouvais ce temps avec eux. 

Je vous aime mes amours.

 

 

Post navigation

  1 comment for “Bientôt, la fin du temps partiel…

  1. Brigitte forgez
    2 août 2017 at 17 h 51 min

    Des mots forts plein d amour Hou la la oui c est dur de travailler et de laisser nos enfants mais c est ainsi on y peut rien hélas courage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *